Ajouter votre email :

               

        El Jadida

        ADK-Media.com

        Doukkali-Design.com




Accompagnement

En musique, l'accompagnement sert de fond sonore. Elle soutient la mélodie en donnant à celle-ci un support harmonique et rythmique. Il n'est pas nécessaire que l'accompagnement d'un blues soit dense. Il peut laisser un peu d'espace sonore pour qu'un soliste puisse utiliser la masse sonore à sa guise. Trop souvent, on voit un accompagnateur étouffer le jeu d'un soliste. Pour illustrer le concept précédent, essayez ceci !

Le riff est un motif de 1 à 4 mesure, plus rythmique que mélodique, qui est répété tout au long d'un blues. Son rôle est de soutenir les solistes. Voici, un des riffs les plus utilisés.

Voici, un autre riff (en La Majeur):

La turnaround, est un motif de deux mesures. Elle se joue dans les 2 dernières mesures d'un blues. Elle sert de liens entre 2 structures de blues ou pour signaler la fin du blues. Nous pouvons créer nos turnarounds ou de les altérer. Jouons le turnaround suivant:

L'altération de la rythmique est courante dans le blues. Ici, l'insertion du triolet stimule le mouvement. Donc, ce turnaround a beaucoup plus d'impact que le précédent...

 

On peut engraisser nos turnarounds par une fondamentale. Dans le blues, cette fondamentale est sous la forme d'une pédale. Une pédale est une note soutenue longuement (explication brève). Nous sommes en La majeur. Donc, ajoutons un La.

Par conséquent, nous pouvons altérer la rythmique du deuxième.

Voici, une finale couramment utilisée par Robert Johnson. Ici, elle est écrite en la majeur.

L'accompagnement d'un blues rapide sera joué d'une façon différente. On utilisera des accords de dominante(septième) sur chacun des degrés du blues (I-IV-V). Ces accords seront joués en 'straight four' (4 temps).

Le 'straight four' est une technique qui vient du jazz des années 20 à 40. On jouait simplement les quatre temps de la mesure avec une accentuation sur le deuxième et quatrième temps. L'accentuation est très importante. Elle est fondamentale pour le swing.

Jouons la structure de blues en La:

A7

A7

A7

A7

D7

D7

A7

A7

E7

D7

A7

E7

 

Voici, celui qui est le vrai 'turnaround'. C'est une suite de quatre accords : I, VI (cet accord est toujours un ton plus haut ou +2 cases que le V), II (cet accord est toujours un ton plus haut ou +2 cases que le I), V . Les chiffres romains représentent les degrés d'accords que l'on doit jouer. Jouons cette suite d'accords avec la technique du 'straight four'.

 

-> Liens de cette rubrique :

- La musique Blues

- Accompagnement

- L'entrée du Solo

- Les Solos Blues

- Slide guiatre

- Lexique Blues

- Guiatre pour jouer

- Equipement des grands